[C.] Socialisme (French)

Public

.Le Parti socialiste a produit, de la fin des années 1900 au début des années 1980, un nombre considérable de supports pour la propagande sonore enregistrée, dont l'organisation fut exemplaire jusqu'à la Seconde Guerre mondiale.

En 1909, la SFIO est la première organisation politique à se doter d'une série de disques de propagande grâce à une collaboration avec l'Association phonique des grands artistes (APGA). Cette série de chants n'amorce pas le développement immédiat d'une propagande sonore de plus grande ampleur, mais elle est déjà remarquée par la ligue royaliste Action française, qui ne tarde pas à passer un partenariat similaire avec l'APGA.

Il faut attendre l'automne 1929 pour que deux propagandistes socialistes, Compère-Morel et Jean-Lorris, initient la création d'Ersa (Étoile radieuse S.A.). L'entreprise lance en France la première série de discours politiques enregistrés en janvier 1930 sous le nom de "La Voix des Nôtres". Les orateurs les plus prestigieux du Parti participent à cette série qui devient vite emblématique du disque politique. Trois autres séries thématiques suivent en 1930 et 1931, dont une visant les militants de la Confédération générale du travail (CGT), et font entendre des chants politiques, des discours et des déclamations. Elles témoignent d'une structuration fine de la propagande sonore enregistrée socialiste, chacune devant atteindre un public particulier pour l'instruire sur le plan politique, l'aider à commémorer les grandes figures et épisodes de l'histoire du socialisme, et le motiver à gonfler les effectifs partisans.

Ersa faisant faillite en 1935, elle est remplacée par "La Voix des Nôtres", qui accompagne d'une production abondante l'exercice du pouvoir par le gouvernement de Front populaire dirigé par Léon Blum. Le disque sert alors la politique culturelle du Parti et continue sa propagande-éducation. S'il ne disparaît pas avec l'affaiblissement du Front populaire puis sa chute, la guerre et l'Occupation auront raison de lui. La Voix des Nôtres reprend du service en 1946 mais ne publie que très peu de disques politiques.

Après-guerre, la propagande sonore enregistrée socialiste se manifeste sporadiquement. Dans les années 1970, des disques de discours sont enregistrés par François Mitterrand et des candidats locaux pour les élections législatives et présidentielles, et publiés par Unitélédis. Son catalogue, le dernier de l'édition phonographique socialiste, propose des disques microsillons de musique travaillant à nouveau à signifier une identité esthétique au PS. Los Quilapayun, Pablo Neruda, ou des musiciens de jazz Jo Schmelzer, Bernard Lubat, ou Archie Shepp, y figurent.

Les années 1980 voient surtout la publication d'une chanson de campagne soutenant la candidature de François Mitterrand à l'élection présidentielle, ainsi que des productions ponctuelles, notamment en cassette audio, à l'occasion d'autres élections.
(French)

Parent Collections (1)

Subcollections (54)