[B.6.01.] Voix de Chez Nous [1944]

Public

Les disques de la "Voix de chez nous" sont probablement les premiers que publie le Parti communiste depuis son interdiction par décret en septembre 1939. Le nom de cette marque semble d'ailleurs indiquer que le moment de leur enregistrement, le 23 février 1945, est celui du retour attendu dans l'espace public de voix françaises résistantes et libres s'adressant au peuple français depuis le sol français.

La décision d'enregistrer ces disques est prise par le bureau politique le 22 février. Figurant dans le document archivant le travail du bureau parmi 25 autres décisions relatives à la communication du parti et son organisation, celle d'enregistrer des disques montre l'importance de la propagande sonore enregistrée pour le PCF. Celle-ci connaitra d'autres développement dans les années 1950 et surtout 1970, avec la production discographique d'Uni/Ci/Té (voir collection dédiée).

Il faut enfin remarquer que la liste des enregistrements prévus ne correspond pas complètement aux disques retrouvés sous la marque "Voix de chez nous". En plus des orateurs et oratrices présents dans la collection restituée ici, devaient figurer Maurice Thorez sur le thème "S'unir, combattre, travailler", André Marty sur le thème "L'Armée", Étienne Fajon sur le thème "L'Éducation", et Léon Mauvais sur le thème des "Réalisations municipales". Deux d'entre eux sont remplacés par Florimond Bonte et Benoit Frachon qui reviennent sur la résistance des communistes à l'occupation nazie. Les deux autres sont remplacés par des publications anciennes, dont notamment un discours de Paul Vaillant-Couturier, enregistré et paru peu avant sa mort en octobre 1937. Une teinte commémorative est donc donnée par le PCF à sa propagande sonore, rappelant ce qu'elle devint pour une grande part à la fin des années 1930 avec les disques "La Voix du Peuple".

Collections parentes (2)

Jeux de données contenus dans cette collection (10)

Trier la liste des articles