31. Caraïbes francophones [1971-1984]

Public

[Image du bandeau: Ensemble instrumental (tambour "boula" à cymbalettes, accordéon diatonique, hochet "hacha" et triangle), formé d'A. et Norbert Gréaux, Léopold Blanchard et I. Laplace, jouant une biguine, île de Saint-Barthélémy (baie de Lorient), 12 septembre 1971 (cliché Claudie Marcel-Dubois, Mucem Ph.1972.117.009)]

Dans le but d’étudier les isolats de culture musicale populaire de tradition française hors métropole, ce qui les a menées à séjourner dans les îles anglo-normandes en 1970, Claudie Marcel-Dubois et Maguy Andral se rendent aux Antilles françaises en septembre 1971 et font de multiples escales : Saint-Barthélémy, Martinique, Guadeloupe, La Désirade, etc. Elles amorcent ainsi la plus longue enquête de leur carrière commune puisque six missions sur le terrain vont s’enchaîner jusqu’en 1984. La première, en 1976, les conduit en terre étrangère (Haïti et Saint-Lucia) mais toutes les suivantes sont circonscrites à l’archipel guadeloupéen, où elles approfondissent leurs prospections comme elles ne l’avaient jamais fait ailleurs précédemment : elles retournent en effet à Saint-Barthélemy en 1978 et à La Désirade en 1982, mais elles enquêtent aussi à Marie-Galante (1978) et à trois reprises (1979-1980, 1982-1983 et 1984) à Basse Terre, dans les communes de la Côte sous le Vent.
Chemin faisant, elles ajustent leur angle d’approche en découvrant la puissance des processus de métissage et les formes spécifiques comme la musique "gwoka", le "boula" vocal, les quadrilles commandés, un instrumentarium percussif particulièrement diversifié, joué presque exclusivement par les hommes, les femmes disposant symétriquement d’un quasi-monopole sur le chant, soliste ou choral.
.

DONNEES DE L’ENQUETE

Les données sonores sont très substantielles avec 1133 fichiers répartis entre sept collections, MUS1972.006, MUS1976.014, MUS1979.012, MUS1979.012, MUS1983.024, MUS1983.025 et MUS1986.014 (pas encore déposée dans Didómena).
C’est moins le cas des données textuelles, limitées pour l’essentiel à des carnets d’enregistrement et franchement lacunaires pour les missions effectuées en 1971 et 1979-1980. Elles regroupent néanmoins 288 fichiers d’archives textuelles ventilés entre 13 jeux de données relevant de 4 cotes (FRAN_0011_2013043_108, 112, 113 et 116).
Le bilan est encore moins fameux pour les données photographiques : seuls les 84 clichés de la collection Ph.1972.117 sont présentement en ligne et ils ne devraient être prochainement rejoints que par les 51 photographies couleurs que rassemble la collection Ph.1972.118.
Des clichés pris par Marcel-Dubois et reproduits dans les notices des albums discographiques publiés par la Société d’histoire de Guadeloupe en 1982 (La musique à Marie-Galante) et 1986 (Musiques de la Côte sous le vent) suggèrent que des archives photographiques bien plus fournies ont été constituées. Pour autant qu’elles aient été conservées, elles sont aujourd’hui entre mains privées.

Collections parentes (1)

Sous-collections (7)

Jeux de données contenus dans cette collection (363)

Trier la liste des articles