35. NUMERO RESERVE

Public

[Image du bandeau: Détails de la notice intérieure (p. 23) du double vinyle (non commercialisé) "La Musique à Marie-Galante", réalisé en 1982 par l'Association des amis de l'Ecomusée de Marie-Galante et la Société d'histoire de la Guadeloupe (source : Mucem, CCR)]

Cette enquête s'inscrit dans le prolongement direct de la première mission effectuée outremer par Marcel-Dubois et Pichonnet-Andral (voir LR 31, Antilles 1, 1971). Si l'on additionne les deux, le terrain caribéen se révèle le plus long de la carrière des deux chercheuses puisqu’il s’étend sur treize années discontinues. Il les mène à la Martinique, en Haïti, à Sainte-Lucie (Saint-Lucia en anglais) et dans l’archipel guadeloupéen (Grande-Terre, Basse-Terre, Marie-Galante, La Désirade, Saint-Barthélemy) où leurs prospections ont été spécialement approfondies.
Parties avec l’intention d’étudier les isolats de culture musicale populaire de tradition française hors métropole, elles ont découvert la puissance des processus de métissage et les formes spécifiques comme la musique "gwoka", le "boula" vocal, les quadrilles commandés, un instrumentarium percussif particulièrement diversifié, joué presque exclusivement par les hommes, les femmes disposant d’un quasi-monopole symétrique sur le chant, soliste ou choral.

DONNEES DE L’ENQUETE

Ramenée ici à trois grandes sous-collections l'ensemble est constitué de 768 fichiers d’archives sonores répartis en cinq séries: MUS1976.047 (incomplète), 1979.012 et 1979.013, 1983.024 et 1983.025 (la collection MUS1986.014 sera ajoutée ultérieurement), et 288 fichiers d’archives textuelles ventilés dans 13 dossiers relevant de 4 cotes (FRAN_0011_2013043_108, 112, 113 et 116).

Collections parentes (1)