PS.XX - La propagande sonore enregistrée au 20e siècle (French)

Public

"PS.XX – La propagande sonore enregistrée au XXe siècle" (PS.XX) est une base de données qui décrit les supports sonores vendus ou distribués pour servir à la propagande de la plupart des organisations politiques françaises du 20e siècle. PS.XX propose ainsi de découvrir et d'écouter une part négligée et aujourd'hui méconnue de la vie politique française, donnant un nouvel éclairage à aux pratiques de propagande. Soutenue par le DIM PAMIR et la Région Ile-de-France, elle est réalisée au Centre de recherche sur les arts et le langage (CNRS-EHESS) en partenariat avec la Bibliothèque nationale de France (BnF) et le Laboratoire de recherche historique Rhône-Alpes (Larhra - UMR 5190).

En France, la propagande sonore enregistrée a été diffusée sur des supports tels que des cylindres, des disques à aiguilles de différents diamètres, des disques microsillon ou compact, ou des cassettes audio. Ces supports ont souvent été produits par des entreprises dédiées à la propagande d'un parti ou d'un camp politique (Ersa, COTSF, Disque Hébertot, Uni/Ci/Té, Serp, etc.), parfois par des maisons de disques généralistes (APGA, Columbia, Odéon, Pathé, etc.). Ils ont été vendus dans les boutiques des maisons de disques militantes, au cours des meetings et des grandes fêtes politiques (Fête de L'Humanité, Fête des Bleus, Blancs, Rouges), dans de grands magasins, par correspondance auprès de la presse partisane, ou distribués dans les boîtes aux lettres ou avec la presse locale.

Aujourd'hui, ces supports sont conservés dans des institutions diverses. PS.XX rassemble leurs informations en un lieu unique, accessible en ligne à toutes et tous. Ils sont ainsi offerts à la curiosité de quiconque souhaiterait nourrir son intérêt pour l'histoire et la politique en investissant leurs dimensions sonores. Les supports répertoriés par PS.XX sont les traces de l'imaginaire et des pratiques politiques du son enregistré. Ensemble, ils forment un nouveau prisme d'analyse de ces pratiques et de l'histoire de la vie politique française.

PS.XX entend favoriser la recherche en sciences humaines sur le son et les media sonores enregistrés. La massification des manifestations partisanes du son, rendue possible par la conservation et la diffusion démultipliée des discours et des chants, a engendré des pratiques nouvelles de gain de l'adhésion, de mise à disposition à l'action, de commémoration, ainsi que des perspectives et des plans d'action inédits. Étudiés dans le contexte de la propagande, ces usages procèdent cependant des qualités pratiques générales des machines et des supports du son enregistré. Les supports répertoriés dans PS.XX peuvent ainsi se prêter à des investigations transversales, sortant du champ politique pour porter plus largement sur le fonctionnement social du son.

Grâce à son partenariat avec la BnF et le Larhra, PS.XX propose la consultation en ligne de plusieurs centaines d'enregistrements. Les sites gallica.fr (BnF) et phonobase.org (Henri Chamoux - Larhra) hébergent des numérisations de ces supports, consultables en libre accès dès lors qu'ils appartiennent au domaine public. Pour ce faire, il suffit de cliquer sur le lien présent dans le jeu de données renseignant l'enregistrement en cours de consultation. Quand un enregistrement n'appartient pas au domaine public mais qu'un lien de consultation y est attaché, il est consultable depuis les sites de la BnF, sur la version "intra-muros" de gallica.fr (plus d'informations ici : https://gallica.bnf.fr/blog/01082016/gallica-intra-muros-encore-plus-que-gallica?mode=desktop).

PS.XX n'héberge aucune donnée non libre de droits. Un texte expliquant plus précisément l'objet et le fonctionnement de PS.XX est à lire dans la collection [H.Documentation]. Des podcasts portant sur des collections marquantes de PS.XX y sont également proposés.
(French)